Le sanglier de A à Z son forum

Forum dédié au sanglier, ouvert à tous - le sanglier sur toutes ses coutures

Sondage

Le sanglier, un animal dangereux ?

 
 
 

Voir les résultats

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Flux RSS



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sanglier qui dérange

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sanglier qui dérange le Mer 23 Fév - 19:03

Bonsoir,
Si une lais est s'est petits on etait préservé,on aurai peut être put en faire autant avec les quatre autres.
Publié le 23/02/2011 08:27 | LaDepeche.fr Villefranche-de-Rouergue. Les sangliers chassés à l'arc en pleine ville

Aveyron




Villefranche-de-Rouergue, sous-préfecture de l'Aveyron. Autrefois
ceinturée de coteaux de vignes, la vallée où coule la rivière l'est
aujourd'hui de forêts. Jusqu'aux portes de cette ville à la campagne. Il
n'est d'ailleurs pas rare que des habitants croisent dans leur jardin
un chevreuil avide de pousses tendres. Sauf que depuis quelques années,
la tendance serait plutôt l'envahissement par les sangliers. Aussi, la
société de chasse locale a-t-elle dû procéder par arrêté municipal à
quelques battues dans les règles. Sauf que les animaux se sont mis à
fréquenter de plus en plus souvent les zones pavillonnaires. Les tirer à
l'arme à feu devenait aussi dangereux que prohibé.
Ainsi, rue de Garrigherme, en surplomb d'une grande surface et à deux
pas du lycée agricole, une colonie de sangliers manifestait un peu trop
sa présence, depuis une quinzaine de jours. Alerté, un des présidents
de la société de chasse, Jean-Paul Laumond, s'est mis à l'affût. Après
plusieurs soirs de repérage, il a convenu que les bêtes étaient bien là.
Cachées dans quelque fourrés de ronces. Il a donc choisi de faire appel
aux spécialistes aveyronnais du tir à l'arc. Dimanche dernier, en
matinée, huit tireurs à l'arc, leurs rabatteurs et les sociétaires du
Saint-Hubert villefranchois recevaient les consignes de Jean-Paul
Laumond. Tout a été étudié afin de ne pas perturber clientèle et
personnel de la grande surface ouverte en ce jour dominical, et c'est ce
qui s'est produit. Deux heures plus tard, quatre jeunes sangliers d'un
peu plus d'un an, pesant environ 25 kg, étaient victimes des flèches des
archers.
Les quatre suidés ne pertuberont plus la tranquillité des riverains
et ne laboureront plus les jardins de leurs groins. « Les petits
marcassins de l'année et leur mère ont été dérangés mais préservés », a
prévenu le responsable de la société. Et, ils ne sont pas prêts à
revenir dans le secteur. « Certains se sont amusés à croiser des
sangliers et des truies. Alors qu'une laie sauvage avait une portée par
an de quatre marcassins maximum, aujourd'hui, une femelle fait deux
portées par an de six à huit petits », peste Pierre Laval, l'autre
coprésident de la société de chasse rouergate, devant la recrudescence
des sangliers. Quant aux chasseurs à l'arc aveyronnais, ils
reconnaissent que « l'arc se prête bien à la chasse en ville »…


Les suidés s'urbanisent


Si, l'initiative de ce dimanche, de chasser les sangliers à l'arc
dans les rues de Villefranche est une première, les chasseurs locaux
ont déjà dû, récemment, organiser des battues encadrées et coordonnés,
pour réguler les populations de sangliers de plus en plus importantes
sur le territoire de la commune. Croiser un sanglier en plein jour sur
une voie ou un chemin du causse ou du Ségala, jouxtant immédiatement la
sous-préfecture de l'ouest Aveyron, est devenu une habitude. Sans
parler de l'importance de la colonie dans le milieu rural, avec en
corollaire des dégâts importants occasionnés en période de culture.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum